Un jeune Moldave abattu par les garde-frontières roumains alors qu’il s’enfuyait.

Le 15 janvier, à Giurgiuleşti près de Galati, à la frontière entre la Moldavie et la Roumanie, un contrebandier moldave de 23 ans a été grièvement blessé par les garde-frontières roumains qui ont ouvert le feu alors qu’il tentait de s’enfuir.

Le citoyen moldave conduisait une Volkswagen dans laquelle on aurait trouvé 300 paquets de cigarettes. Lorsque que les douaniers roumains ont voulu fouiller son véhicule, il semble avoir pris peur et avoir fait demi-tour pour se réfugier dans son pays. Les gardes frontières roumains ont ouvert le feu, atteignant le jeune homme au niveau de la poitrine. Il a été recueilli par les garde-frontières moldaves et conduit vers l’hôpital de Cahul, où il a été opéré. Il aurait été touché à la rate, au pancréas et à l’estomac, son état serait grave mais stabilisé.

Les autorités roumaines semblent faire un usage excessif des armes à feu ainsi que l’indique ce rapport de l’ONG Amnesty international : « ROUMANIE, Recours excessif à l’utilisation des armes à feu par les responsables de l’application des lois et nécessité de réforme légale. » Où l’on peut lire :

« Amnesty International réitère ses préoccupations en ce qui concerne l’utilisation de la force entraînant la mort, par les responsables roumains de l’application des lois. L’Organisation a en effet reçu des informations sur de nouvelles affaires qui confirment son inquiétude. Amnesty International est aussi préoccupée par le fait que la loi roumaine permet aux responsables de l’application des lois d’avoir recours aux armes à feu dans des circonstances interdites par les normes internationales qui sont définies dans les Principes de base des Nations unies sur le recours à la force et l’utilisation des armes à feu par les responsables de l’application des lois. Ceci pouvant amener la Roumanie à enfreindre les obligations que lui prescrit le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (International Convenant for Civil and Political Rights, ICCPR).« 

C’est la seconde fois en moins d’un mois qu’un Moldave est blessé par balles au niveau d’un poste frontière. Le précédent avait été mortellement blessé près de Vadul-lui-Voda alors que, semble-t-il, il venait de forcer le barrage des casques bleus avec son véhicule. Plusieurs petites manifestations avaient eu lieu pour protester contre cette mort.

Poste frontière roumain.

"Bienvenue en Roumanie, bienvenue dans l'Union européenne" (Photo NR2)

Publicités

Publié le 18 janvier 2012, dans Incidents frontaliers, News, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :