Archives du blog

Insolite : immatriculation d’une lada moldave (photo)

Oscar Wilde, si ma mémoire est bonne, disait : « Je résiste à tout sauf à la tentation. »

Je n’ai pas résisté à celle de partager un sourire…

Lada moldave, immatriculation insolite.

Lada moldave, immatriculation insolite.

Les immatriculations cocasses d’un point de vue français (ou anglais) sont ici légion : « C ON », « C OW », « C RAP »… D’autres sont plus génériques : j’ai vu des « C IA » et des « K GB ». Mais, cette fois-ci, j’ai pris la photo. Je pense que, sans elle, on ne m’aurait pas cru !

Publicités

Moldavie, grands froids : le marché se chauffe à la bougie ! (photos)

À Chișinău, capitale de la Moldavie, les températures minimales se situent entre -22°C et -11°C, en ce moment. Bien entendu, la « température ressentie » est nettement plus froide. On n’en fait pas toute une histoire, on s’adapte.

Vendre des herbes aromatiques, des légumes et des fruits frais lorsque l’air dépasse à peine la température d’un congélateur est inconfortable, c’est aussi assez compliqué. En effet, beaucoups de produits sont inutilisables après avoir été congelés.

Certains revendeurs n’exposent qu’un exemplaire de chacun de leurs produits, les stocks sont conservés à l’abri du froid dans un fourgon. Si vous commandez une livre d’oignons, par exemple, on ouvre la porte du camion et on pèse votre commande à l’intérieur. Quand vous avez le produit en main, on vous conseille de vite aller le mettre au chaud parce que, dans le sachet, ça va se congeler très vite !

Les revendeurs de fines herbes et de salades ont recours à un autre système : une caisse vitrée dans laquelle brûlent quelques bougies. Un vieux truc « de survie » pour chauffer une petite tente ou un abri de neige. Les bougies font monter la température et maintiennent l’ambiance au-dessus du seuil de congélation à l’intérieur de ce présentoir. C’est astucieux et efficace, c’est aussi plaisant à regarder, et ça donne envie d’acheter ces bons produits frais.

Quelques photos de ce dispositif artisanal « anti-congélation » :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À Chisinau, il en a de nombreux petits marchés et un grand, très populaire, appelé Piaţa centrală (prononcer piatsa cenn’trale). On y trouve de tout, de l’alimentation à l’habillement en passant par les copies de clefs et les ceintures en poil de chien. Nous lui consacrerons bientôt un article.

En short dans la neige par -12°C :)

En short dans la neige par -12°C    🙂

Temps idéal, ce matin, pour une expérience curieuse et plaisante.

Le thermomètre extérieur affiche -12°C, un soleil radieux abreuve de lumière les champs enneigés, assoiffés par la longue nuit. L’air est sec et tranquille. La Terre prend son temps. Envie de sourire et de jouer.

J’enfile mon « kupal’nik » (short de bain) et bonjour la vie 🙂

L’eau de pluie est tirée de la citerne à 4°C. Versée dans une bassine, sa surface commence très vite à se parer de paillettes de givre qui scintillent. J’enlève les claquettes et avance pieds nus. La neige fine croustille. La peau pince un peu, le froid mord les pieds. Je marche dans la lumière omniprésente comme dans une eau légère. Je pose la bassine devant moi. Quelques exercices respiratoires. Je reprends la bassine à deux mains et verse 12 litres de fraîcheur intense sur ma tête. Ça pétille lentement sur toute ma peau, jusqu’aux pieds.

Je repose la bassine et reviens vers les claquettes. Surprise : l’eau gèle instantanément sur le carrelage et je dois me rechausser en vitesse pour ne pas rester collé !

Retour à l’intérieur où m’attendent une serviette bien chaude et une bonne infusion.

Anecdote entre les Balkans et l’Oural. Luxe pour un Français habitué à des climats moins riches.

Allez, la prochaine fois on fait une photo ? 😉

En attendant, deux petites vidéos prises sur youtube (non, c’est pas moi l’artiste 😉 ) :

 

Chisinau, Moldavie : deux affichettes insolites

Voici une affichette qui surprendra pas mal de Français et qui est fréquente ici, et aussi dans la plupart des pays des Balkans. Celle-ci a été photographiée à l’entrée d’un musée, à Chisinau.

On est prié de laisser son flingue au vestiaire

Affichette à Chisinau : "On est prié de laisser son flingue au vestiaire."

Toujours à Chisinau, à l’entrée d’un théâtre.

« Interdit au professeur Tournesol » ? Que nenni.

Il est interdit de manger des graines de tournesol à l’intérieur. Ce grignotage traditionnel laisse en effet traîner des coques vides. Et la moquette en devient plus difficile à nettoyer.

tournesol interdit

Affichette à Chisinau : Tournesol interdit.

À bientôt pour quelques autres clichés insolites…

Chisinau : Un écureuil étend son linge sur les barbelés ! (photos)

Chisinau : signalisation à l’entrée d’un parc

Chisinau : signalisation à l'entrée d'un parc

Chisinau : signalisation à l'entrée d'un parc

%d blogueurs aiment cette page :