Après la mort d’un automobiliste, manifestation antirusse à Chisinau.

Après la mort, hier, d’un automobiliste qui avait forcé un barrage militaire, une petite manifestation antirusse s’est tenue à Chişinău, ce lundi après-midi, devant l’ambassade russe en Moldavie.

Les journalistes filment les manifestants

Comme très souvent en Moldavie, Plus de journalistes que de manifestants. Il faut dire que le pays est petit et l'information assez rare.

Article écrit en collaboration avec Marion Roussey.

Le premier janvier, à la fin de la nuit de la Saint Sylvestre, une automobile a forcé le barrage des forces de maintien de la paix, à proximité de Vadul-lui-Voda, renversant les signaux. Un soldat a ouvert le feu. Le conducteur, grièvement blessé, à été dirigé vers le service des urgences de Chişinău où il devait malheureusement décéder.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du drame : lien en moldave.

Sans attendre les résultats de l’enquête, quelques manifestants antirusses se sont réunis devant l’ambassade de Russie, boulevard Stefan-cel-Mare, brandissant des pancartes improvisées et criant des slogans. On a remarqué la présence de John Onoje, réfugié de Sierra-Léone, qui était marchand de journaux avant d’obtenir la nationalité moldave et qui voudrait désormais être candidat à la Présidence de la République.

.

.

Une autre manifestation est annoncée pour demain, à Vadul-lui-Voda.

Pour l’instant, les bruits médiatiques les plus divers courent sur l’incident :

– le conducteur aurait été ivre… ou pas ; il aurait conduit sans permis… ou pas ;

– il aurait eu un passager… dont on ne connaît que le nom ;

– il aurait été militant du parti « Liberal-Democrat » (celui du premier ministre) ;

– le véhicule aurait été signalé volé, ce qui est démenti…

.

.

Les postes de maintien de la Paix ont été installés, voici vingt ans, pour mettre fin à une guerre entre la Moldavie et sa province sécessionniste de Transnitrie. L’unité d’interposition est composée d’environ 500 Moldaves, 500 « Transnistriens », 500 Russes et de quelques observateurs Ukrainiens.

On constatera que, depuis qu’il compte « être Président de la République », John Onoje a considérablement amélioré sa garde robe. En novembre 2011, il avait connu une dispute médiatisée avec le vice-ministre des Affaires étrangères, à la suite d’une remarque de celui-ci relative à… son odeur corporelle. (Lien en moldave, avec vidéo de l’incident.)

(Cliquer sur les images ci-dessous pour les agrandir)

Publicités

Publié le 2 janvier 2012, dans Événements, Incidents frontaliers, News, Reportages, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :